[le lac Malawi][Les Mbunas, cichlidés du lac Malwi][Maintenance][Bibliographie][Liens][Annonces][Forums][e-mail]

L'EAU D'UN AQUARIUM DE MBUNAS
Le Lac Malawi
Les Mbunas
Maintenance
Liens
Bibliographie
Annonces
informations et photos sur le milieu naturel
photos, description d'espèce, conseils de maintenance informations sur la maintenance générale des Mbunas Sites interressants sur les cichlidés du lac Malawi Des références bibliographiques Vente, achat, don échange : matériel, poissons, aquarium...

Maintenance des Mbunas en aquarium
L'eau
...
...
...
...
...
...
Les plantes, les roches, le sol et le décor du fond du bac.
Les caractéristiques physico-chimiques de l'eau
Choisir la composition d'un aliment pour Mbunas
     

L'eau
Température
25 - 27 °C
NO2 (Nitrite)
< 0,3 mg/l
NO3 (Nitrate)
< 50 mg/l
pH
7,7 - 8,3
KH / TH / ppm CaCO3
6,6 / 8 / 118
LA DURETE

Définitions :

La dureté de l'eau est liée à la concentration en différents minéraux: magnésium et surtout calcium sous forme de carbonates et bicarbonates (et à un moindre degré : sulfate et chlorure). Magnésium et calcium sont sous forme d'ions dans l'eau, ils sont chargés électriquement (2 charges positives) Ca2+ et Mg2+, ils s'associent avec d'autres composés (carbonates, sulfates...) eux aussi chargés mais négativement, donnant des carbonates (de calcium, de magnésium...) des sulfates.... Voilà de quoi on parle lorsque l'on parle d'eau plus ou moins douce ou dure, "calcaire".
Différentes mesures et unités sont utilisables pour caractériser la dureté d'une eau :

  • La dureté totale ou degré hydrotimétrique (T.H français ou G.H pour les Allemands) : rapportée au calcium et au magnésium sous forme de carbonates, bicarbonates, mais aussi sulfates.
    GH = 0,56 x TH, ou la somme de la dureté Ca2+ et Mg2+ exprimé en ppm CaCO3 divisée par 17,8 .
  • La dureté carbonatée ou titre alcalimétrique complet (T.A.C français ou K.H Allemand) : rapportée au calcium et au magnésium sous forme de carbonates, bicarbonates seulement (dite temporaire car disparait à l'ébullition).
    KH = 0,56 x TAC, ou l'alcalinité en ppm CaCO3 divisée par 17,8 .
Ces distinctions entre pays proviennent du fait que la dureté est exprimée en unités différentes selon les pays, les composés mesurés sont les même mais les unités diffèrent, le 1 Allemand ne correspond pas au 1 français, ainsi on retrouve :
  • Le degré français : 10 mg/l de carbonate de calcium (soit 4 mg de calcium).
  • Le degré allemand : 10 mg de chaux vive.
  • Le degré anglais : 1 grain de carbonate de calcium par gallon

 

Degré français
Degré anglais
Degré allemand
Degré américain
Milliéquivalent
ppm CaCo3

1 Degré français

1

0,702
0,560
0,580
0,2
10
1 Degré anglais
1,430
1
0,798
0,830
0,286
14,30
1 Degré allemand
1,780
1,25
1
1,040
0,358
17,80
1 Degré américain
1,720
1,200
0,960
1
0,340
17,20
1 Milliéquivalent
5
3,500
2,800
2,900
1
50

Ainsi on dira qu'une eau est très douce à très dure en fonction de la dureté totale (TH degré français):

  • Très douce : entre 0° et 5°.
  • Douce : entre 6° et 10°.
  • Moyennement dure : entre 11° et 15°.
  • Dure : entre 16 et 30°
  • Très dure : au-dessus de 30°

Dureté pour un aquarium de Mbunas :

Pour un aquarium contenant des mbunas il faut se rapprocher des caractéristiques de l'eau du lac Malawi (eau douce à légèrement dure) :

  • une dureté totale entre 7 et 10,5 TH français (idéalement autour de 8).
  • une dureté carbonnatée entre 5 et 7,5 KH Allemand (idéalement autour de 6,6).
  • 118 ppm CaCO3
En pratique il faut maintenir la dureté totale au-dessus de 5 TH français, en dessous de 3 il est impératif d'agir (en fait surtout pour stabiliser le pH).
Pour remonter la dureté carbonatée et la maintenir : on peut mettre des pierres calcaires (comme la pierre de rocaille) ce qui est de toute manière conseillé dans un bac de mbunas. On peut en cas d'eau vraiment trop douce mettre du substrat calcaire (coquilles brisées...) avec les masses filtrantes. Sinon on peut préparer une solution (à ajouter lors de la mise en eau et à chaque changement d'eau) qui sera vue dans la partie traitant du pH, en effet pH et présence de carbonates sont liés.

Mesure de la dureté d'un aquarium :

Le plus simple est l'utilisation de kit de dosage du commerce, plusieurs marques existent. Le principe est toujours le même : ce sont des réactions colorimétriques. Un échantillon témoin d'eau de l'aquarium, un autre auquel on ajoute un ou plusieurs réactifs on attends que la réaction se fasse (quelques minutes), puis on compare la couleur obtenue dans le flacon à une gamme donnée avec le kit et qui correspond à une valeur chiffrée.

Test KH de marque JBL et exemple de gamme de comparaison

Il existe des kits spécifiques (mesurant que le KH) et des kits multiples regroupant test dureté, pH, déchets azotés, oxygène.... Souvent ces kits multiples ne sont que l'ensemble des kits d'une marque rassemblés dans un coffret.

A noter qu'il existe un kit sous forme d'une seule bandelette avec plusieurs zones de réactions colorées, faisant tous les tests très simplement et étant très peu cher. Mais il faut savoir 2 choses : la première que les nitrates ne semblent pas valables (valeur fantaisiste) et que les fourchettes de mesures sont parfois mal adaptées (ex : nitrite à partir de 1 alors que la zone de mesure intéressante est entre 0 et 1).

Le test JBL KH est basé sur l'observation d'un virage du bleu au jaune, au fur et à mesure que l'on ajoute des gouttes de réactifs, il est rapide, très facile à utiliser et sans ambiguïté d'interprétation. Seul reproche sa précision n'est que d'une unité pas moins.
LE pH [dureté] [pH] [Température - oxygène] [Déchets zotés]

Définition :

Le pH (ou potentiel hydrogène) mesure le degré d'acidité ou basicité d'une solution. Les valeurs vont de 0 à 14, la neutralité correspondant à 7, les valeurs inférieures à 7 correspondent à une eau acide et supérieures à 7 correspondent à une eau basique. L'eau est d'autant plus acide que le pH est bas et d'autant plus basique que le pH est haut. Il faut savoir que la variation d'une unité pH correpond à un facteur 10 en terme d'acidité ou de basicité. Ainsi une eau à pH=6 est 10 fois plus acide qu'une eau à pH=7.
Il existe des substances tampons, qui permettent d'éviter les variations de pH lors d'augmentation d'une petite quantité d'acide ou de base, (tant que les modifications ne sont pas trop violentes).

Dans un aquarium de nombreux facteurs influent sur le pH : gaz carbonique, peuplement, plantes...
Le but et d'obtenir un pH idéal pour les mbunas et surtout de le maintenir.

Un petit mot sur le CO2 avant d'aborder le pH dans un aquarium de mbunas : le CO2 provient essentiellement de la respiration des poissons, le CO2 se combine avec l'eau pour former de l'acide carbonique, et comme tout acide cela a tendance à abaisser le pH, 2 facteurs permettent d'éviter une accumulation d'acide carbonique:

  • La présence de pierres calcaires, celles-ci fixent le CO2 dissous et évitent la formation d'acide carbonique, on retrouve ici le pouvoir tampon des pierres calcaires.
  • Le brassage de l'eau : cela élimine le CO2 vers un équilibre avec le milieu extérieur (et en plus favorise l'oxygénation de l'eau), si on peut mettre un "bulleur", dans mon expérience le brassage par les remous créés par l'éjection de l'eau sortant de la pompe est suffisant.

pH pour un aquarium de Mbunas :

Le but est toujours le même : copier le milieu naturel. Donc obtenir un pH entre 7,5 et 8,3 (idéalement autour de 8).
Si l'eau du robinet a un pH correct, la présence de pierres calcaires et le maintient d'une dureté carbonaté correcte (tout
dépend aussi de la dureté de l'eau du robinet) permettra de tamponner l'eau et favorisera le maintient d'un pH correct étant peu enclin à varier lors de modification du milieu.

Lorsque l'eau du robinet est trop douce, a un pH trop bas, on peut agir en ajoutant du bicarbonate de sodium dans l'eau (source : article de l'AFC et Ad Konings), la composition simplifiée de l'eau du Malawi étant de : 146 mg/l de bicarbonates (sous forme d' 1/4 de bicarbonate de potassium et 3/4 de bicarbonates de sodium).

Pour obtenir une eau à pH=8,2 et une dureté carbonaté de 13°f .

  • Ajout de bicarbonates de sodium à la dose de 30 grammes pour 100 litres d'eau neuve ajoutée à l'aquarium pour commencer (en controlant pH et dureté de l'eau modifiée).
  • Ajout de pierres Calcaires dans le bac et / ou dans le filtre.
  • Ne jamais faire de changement brusque de pH:
    Attention lorsque le pH a chuté ne jamais le remonter brutalement. En effet si les bactéries qui dégradent l'ammonium (cf. plus loin "déchets azotés") ne remplissent plus leur rôle, cela entraine une accumulation d'ammonium, or dans ces conditions une augmentation brusque du pH entrainera la transformation de l'ammonium en ammoniaque dissous excessivement toxique, ce qui risque d'être catastrophique pour les habitants du bac. Les poissons n'apprécient jamais un changement brusque de pH, toujours modifier progressivement le pH et toujours avec un changement d'eau partiel.
  • Ad Konings rappel que si certains aquariophiles ajoutent divers composés pour copier au mieux l'eau du lac, il ne le préconise pas car il est illusoire d'espérer retrouver la formule exacte des eaux du lac, et le bicarbonate de sodium seul présente l'avantage de jouer le rôle qui lui revient sur le pH, présente un pouvoir tampon et les risques d'erreur sont faibles (l'excès entrainant une modification trop importante du pH nécessite une quantité que personne n'ajouterait sans s'appercevoir de son erreur).
Test de mesure de pH JBL
Test de mesure de pH Aquascience (pH +)
Toujours le même principe de couleur à comparer avec une table fournie La comparaison de couleur se fait directement sur le flacon, c'est souvent plus facile qu'avec le système JBL, de plus ce test est plus précis mieux adapté aux Mbunas (pH de 7,2 à 8,8 avec une précision de 0,2).
TEMPERATURE - OXYGENE [dureté] [pH] [Température - oxygène] [Déchets zotés]

Les poissons respirent et on donc besoins d'oxygène, en l'occurence dissous dans l'eau. La quantité d'oxygène dissous dépend de la température, cette dernière devant être proche de celle du milieu naturel.

La température :

Dans le lac Malawi la température de surface varie de 24 à 29 °C, elle descend à 22°C en profondeur. Si les Mbunas s'adaptent aux changements de température mieux vaut ne pas tester cela en aquarium.

Dans un aquarium de Mbunas la température doit être de 25 - 26°C, si dans le milieu naturel elle peut descendre plus bas, ce n'est pas conseillé car les cichlidés sont alors plus sensible aux maladies. 28°C est un maximum car d'une part le métabolisme est augmentée et surtout il y a alors moins d'oxygène dissous dans l'eau.

En pratique je maintien mon bac vers 27 - 28°C, c'est une précaution pour avoir un peu de marge en cas de coupure de courant en hiver.
En cas de grosse chaleur la température de l'eau peut monter dangereusement. Une montée progressive et pas trop longue ne devrait pas avoir de conséquence, dans le cas contraire, lors de très forte canicule (2003) l'oxygène manquera, les bactéries mourront les déchets azotés augmenteront, les parasites et autres germes éventuellement présents en profiteront ce qui peut entrainer la perte de tous les poissons en quelques jours. Pour refroidir l'eau : éteindre les néons, laisser la galerie ouverte, faire des changements d'eau et si nécessaire avoir en permanence 1 ou 2 bouteille d'eau gelée dans le bac (et d'autres de rechange au congélateurs). Il existe dans le commerce des refroidisseur d'eau pour aquarium mais pour un gros bac compter dans les 1000 € !!!!

L'oxygène :

L'objectif : avoir le plus d'oxygène dissous possible. Les bords du lac sont agités et bien oxygénés.

  • L'oxygène provient en majorité des remous que l'on cré dans le bac avec l'évacuation d'eau qui sort du filtre.
  • D'autre part et dans une moindre mesure, des plantes par photosynthèse.

On peut rajouter un bulleur ou prévoir une sortie d'eau au-dessus de la surface pour accentuer les échangent gazeux avec l'air ambiant et donc l'oxygénation (si le bruit ne gêne pas). Enfin généralement une prise d'air est possible habituellement à la sortie d'eau de la pompe, assurant alors un brassage avec de nombreuses bulles.
Personnellement les seuls remous créés par la sortie d'eau dirigée vers la surface suffisent.

  • Plus la température est haute moins il y a d'oxygène dissous dans l'eau et inversement pour des températures plus basse.
Température
Pouvoir de dissolution de l'oxygène

5 °C

13 mg/l
15°C
10 mg/l
25°C
8,5 mg/l
30°C
7,5 mg/l
  • La pression atmosphérique, à pression atmosphérique diminuée l'oxygène dissous diminue aussi. Ainsi lors d'orage en été la chute de pression atmosphérique peut faire baisser l'oxygène dissous de 1 à 2 mg/l, aggravé par la température élevée et encore plus si l'aquarium est mal oxygéné.

L'excès d'aliments, de déchets dégradés par les bactéries, la présence de cadavres, la surpopulation, tout ceci par excès de consommation d'oxygène.
Comment voir s'il manque vraiment de l'oxygène ? Les poissons "pipettent" à la surface, à ce stade la situation devient critique...

DECHETS AZOTES : NITRITE (NO2) NITRATE (NO3) [dureté] [pH] [Température - oxygène] [Déchets zotés]

Dans les composants de tout organisme vivant (plantes, poissons...) on retrouve les protéines. Celles-ci se retrouvent dans tous les aliments et 30 à 50 % de l'azote (contenu entre autre dans les protéines) ingéré par les poissons est éliminé sous forme d'ammonium au niveau des branchies. Les déchets azotés proviennent de toute dégradation organiques (cadavres, plantes mortes, déjections des poissons, aliment non consommé....). Les Mbunas étant des poissons actifs la production de déchets azotés est conséquente.

Il existe différents types de déchets azotés certains peu toxique, d'autres très toxiques. Le passage d'une à l'autre de ces formes se fait par des bactéries dont le rôle est essentiel.

Excessivement toxiques Ammonium
(Ammoniaque dissous)
Augmentation
Morts rapides
Très toxiques Nitrites
(NO2)
< 0,2 mg/l
OK
0,2 - 0,5 mg/l
Danger
0,5 - 0,8 mg/l
Premiers décès probables
> 0,8 mg/l
Décès probable des plus solides
Peu toxiques Nitrates
(NO3)
5 - 10 mg/l
OK
10 - 50 mg/l
A surveiller
> 50 mg/l
Incommode les poissons / Changement partiel d'eau à prévoir

En fait ammonium et ammoniaque sont liés, l'un pouvant donner l'autre par échange d' H+. L'équilibre entre les deux formes dépend du pH : pour un pH inférieur ou égal à 6 aucun risque, avec un pH de 7 il y a peu d'ammoniaque et peu de risque, en pH basique, notament à partir de 8 (le cas d'un aquarium de mbunas) le risque est important car la balance penche vers l'ammoniaque, et l'ammoniaque dissous est mortel pour les poissons, les Mbunas sont résistant mais un excès d'ammoniaque les laisseront " ventre en l'air"...

On voit ici le rôle fondamental des bactéries fixées au substrat (sable, pierres) et aux masses filtrantes pour passer des formes toxiques aux formes peu toxiques.
Si les nitrates sont partiellement absorbés par les plantes, ils s'accumulent toujours et favorisent la multiplication des algues (qui en consomment beaucoup). Seul les changements d'eau partiel à intervalles réguliers permet de les éliminer (et de réenrichir l'eau en minéraux, oligoéléments). Les nitrates sont un indicateur des changements d'eau à faire (au minimum 1 fois / mois pour un bac de 350 litres ou plus).

En plus des réfections partiels de l'aquarium avec changement d'environ 1/4 à 1/3 de l'eau tous les mois au minimum, d'autres mesures sont à respecter pour éviter les augmentations dangereuses de déchets azotés :

Présence de bactéries nitrifiantes

Lors de la mise en eau du bac l'ensemencer et attendre 2 à 3 semaines que les bactéries se développent:

  • Grace à des bactéries vendues dans le commerce.
  • En ajoutant dans le bac du sable et/ou de la masse filtrante d'un aquarium équilibré.

Eviter de nettoyer ou changer l'ensemble de sa masse filtrante d'un coup avec un nettoyage poussé du sable, la population bactérienne risque d'en prendre un coup.

Ne pas donner d'excès de nourriture Cela augmentera les déchets azotés encore plus si tout n'est pas consommé, en plus cela engraissera les poissons ce qui raccourcira leur durée de vie. Mieux vaut sous-nourrir que sur-nourrir.
Réaliser des réfections partielles

En théorie toute les semaines à 15 jours, vider 1/3 de l'eau du bac et la remplacer par de l'eau neuve à même température (en pratique je le réalise 1 fois par mois, si le bac est d'un volume suffisant l'équilibre biologique est plus stable):

  • Cela éliminera des déchets.
  • Cela enrichiera l'eau en différents minéraux, car au bout d'un moment l'eau s'appauvrie.

Nettoyer voire remplacer les masses filtrantes trop encrassées. Sans faire place nette (cf. ce qui est dit ci-dessus).

Soigner la filtration

Pour un aquarium de Mbunas il faut que la pompe fasse passer 4 à 5 fois le volume du bac par heure (ex: 350 litres, il faut minimum une pompe de 1400litres/h), parfois la pompe fournie avec un aquarium lors de l'achat est insuffisante.

Exemples de masses filtrantes en couches successives depuis la plus superficielle :

  • Perlon, qui peut être nettoyé et réutilisé (en le remplaçant tout de même de temps en temps).
  • Mousse synthétique largement utilisée en plusieurs plaques successives.
  • Céramique ("nouilles"), étant très poreuse elle présente l'avantage de proposer une très grande surface de contact pour les bactéries.
Il existe différents outils pour modifier la composition de l'eau de l'aquarium, ainsi des résines échangeuses d'ions absorbent les nitrates et relarguent d'autres ions, ainsi aucune accumulation de nitrates ce qui évite aux algues de se développer (pour plus d'efficacité on peut adjoindre un composant éliminant les phosphates).
Test de mesure des nitrites JBL
Test de mesure des nitrates JBL

Toujours le même système de variation de couleur à comparer au bout de quelques minutes avec une gamme étalon, après réaction (2 réactifs).

Rappelons que si le test nitrites couvre une plage idéale et est d'une bonne précision avec JBL, méfiez-vous d'un test sur bandelette rassemblant de nombreux paramètres et peu cher (15 € ). En effet ce dernier test donne des résultats peu fiables sur les nitrates et la gamme nitrite commence à 1 mg/l, si l'aquarium en est là c'est trop tard c'est bien avant qu'il faut agir (dès 0,4 -0,5 mg/l).